Berlusconi ferme le robinet des versements à ses jeunes accompagnatrices

24/01/14 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

Source: Le Vif

(Belga) Silvio Berlusconi a annulé le versement mensuel de 2.500 euros aux jeunes femmes qui participaient à ses fêtes privées dans le cadre d'un plan plus large d'économies, indique vendredi la presse italienne.

Berlusconi ferme le robinet des versements à ses jeunes accompagnatrices

Le versement de 2.500 euros par mois "à des personnes qui doivent témoigner dans un procès dans lequel celui qui verse l'argent est inculpé (...) n'est pas une anomalie mais un acte illégal, une altération des preuves", écrivait en novembre le tribunal de Milan. Une enquête préliminaire contre Silvio Berlusconi pour corruption de témoins a d'ailleurs officiellement été ouverte jeudi. L'ancien chef du gouvernement, 77 ans, a toujours affirmé que ces versements, qu'il n'a jamais niés, étaient supposés dédommager les jeunes femmes des désagréments dus à l'enquête judiciaire dans l'affaire Rubygate. Mais la situation économique, ses sociétés Fininvest et Mediaset ne versant plus de dividendes, et ses problèmes privés l'ont obligé à se serrer la ceinture et tailler dans ses dispendieuses dépenses. Selon la Repubblica, il est contraint de payer 3.835 euros par jour à son ex-femme Veronica Lario dont il est en train de divorcer, tandis que le départ prévu d'Adriano Galliani, le directeur général de son club de foot l'AC Milan, lui coutera 30 millions d'euros. Il a donc fermé, selon le quotidien, sa villa de Macherio, 120.000 mètres carrés, qui lui coûte en entretien 1,8 millions d'euros par an et une autre villa, Gernetto, achetée 75 millions d'euros pour y créer une université, pourrait rapidement subir le même sort. Sa résidence officielle à Rome, Palazzo Grazioli, un palais historique dans le centre ville, coûte environ 2,1 millions d'euros par an en loyers et il envisage de déménager dans un appartement plus "petit", 1.400 mètres carrés, selon le quotidien. (Belga)

Nos partenaires