Zimbabwe: le porte-parole des vétérans devant la justice pour avoir "insulté" Mugabe

29/07/16 à 21:33 - Mise à jour à 21:33

Source: Belga

(Belga) Le porte-parole de l'Association des anciens combattants du Zimbabwe, Douglas Mahiya, arrêté mercredi soir à Harare, a comparu vendredi devant la justice après avoir "insulté" le président Robert Mugabe.

Zimbabwe: le porte-parole des vétérans devant la justice pour avoir "insulté" Mugabe

Zimbabwe: le porte-parole des vétérans devant la justice pour avoir "insulté" Mugabe © BELGA

Le tribunal a maintenu Douglas Mahiya en détention jusqu'à une nouvelle audience de libération sous caution samedi. "L'accusé doit répondre d'avoir critiqué ou insulté le président", a déclaré le procureur Tapiwa Kasema au tribunal, ajoutant que l'Etat était "opposé à une libération sous caution". M. Kasema a accusé M. Mahiya, en tant que porte-parole des vétérans, d'être responsable des propos insultants proférés contre le président Mugabe la semaine dernière. Alors que le Zimbabwe s'enfonce dans une crise économique catastrophique, les vétérans de la guerre d'indépendance de 1970, qui étaient des piliers du régime, avaient publié la semaine dernière une déclaration choc, dénonçant l'attitude "dictatoriale" de M. Mugabe, son incapacité à gérer le pays, et prévenant qu'ils ne le soutiendraient pas lors de la présidentielle de 2018. Déjà en proie à une contestation vigoureuse de la société civile, le président Mugabe, 92 ans, avait promis mercredi des "mesures disciplinaires" contre les anciens combattants critiques. Mercredi, le secrétaire général des anciens combattants, Victor Matemadanda, avait lui aussi été interpellé. A l'issue de l'audience vendredi, une poignée d'anciens combattants sont sortis du tribunal en chantant des chansons en soutien à leur porte-parole, détenu au commissariat central d'Harare. (Belga)

Nos partenaires