Zika: Catherine Fonck réclame un avis de voyage négatif pour faciliter les annulations

06/02/16 à 12:53 - Mise à jour à 12:52

Source: Belga

Au nom du groupe cdH à la Chambre, Catherine Fonck regrette que le SPF Affaires étrangères n'ait pas formulé d'avis de voyage négatif pour les pays où se propage le virus Zika.

Zika: Catherine Fonck réclame un avis de voyage négatif pour faciliter les annulations

Catherine Fonck © Belga

En l'absence d'un tel avis, les femmes enceintes qui souhaitent annuler leur voyage sont contraintes de payer des indemnités de rupture ou de s'adresser à leur assurance annulation, qui bien souvent ne couvre pas ce genre de risque, déplore samedi la députée dans un communiqué.

"Dans plusieurs pays d'Amérique latine et des Caraïbes, on constate une propagation rapide du virus Zika. Le virus, véhiculé par le moustique Aedes, serait à l'origine de cas de microcéphalie chez le nourrisson. Il est dès lors recommandé aux femmes enceintes de reporter leur voyage. Si celui-ci ne peut être postposé, nous les invitons à prendre contact avec leur médecin et à prendre toutes les précautions nécessaires afin de se protéger des piqûres de moustiques", peut-on lire sur le site du SPF Affaires étrangères.

Quoique dissuasive, cette recommandation ne constitue formellement pas un avis de voyage négatif. Or, lorsque le SPF Affaires étrangères déconseille rigoureusement une destination, les organisateurs de voyage proposent généralement à ceux qui y ont réservé un séjour de l'annuler, de le postposer ou de l'échanger sans frais, relève Mme Fonck.

Alors que la ministre de la Santé, Maggie De Block, préconise aux femmes enceintes de reporter leur voyage, le gouvernement doit garantir les droits de celles qui en ont déjà réservé un, estime-t-elle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires