Zaventem : les tentes devant le hall des départs vont disparaître

19/10/16 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Belga

A partir du 7 novembre prochain, les passagers se rendant à Brussels Airport ne devront plus subir de préscreening dans les tentes qui ont été installées devant le hall de départ après les attentats du 22 mars.

"Nous allons passer de mesures de sécurité très visibles à quelque chose de moins visible mais avec un niveau de sécurité rehaussé", ont annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur Jan Jambon et le CEO de Brussels Airport Arnaud Feist. Le démantèlement des tentes débutera le 24 octobre.

Le ministre évoque une "évolution vers un nouveau concept de sécurité avec l'intégration du contrôle humain et de l'usage de la technologie". "Après les attentats, nous avons opté pour des mesures de sécurité visibles avec le déploiement des dizaines de policiers et de militaires. Nous savions que cette capacité n'était pas tenable à terme", a commenté le ministre.

"Outre le maintien des mesures existantes nous assurerons une présence renforcée de policiers en civil, le renforcement de la surveillance par caméras. Je suis heureux de pouvoir présenter ce nouveau concept de sûreté intelligent. Le niveau de sûreté des aéroports s'élèvera encore grâce à l'introduction de nouvelles technologies. Les passagers ne remarqueront pas de changement", a encore déclaré Jan Jambon.

Ces mesures technologiques comprennent l'usage de caméras de reconnaissance faciale et de plaques d'immatriculation. La route d'accès à l'aéroport (A201) sera dotée d'un système de barrière qui peut bloquer des voitures. Les agents de l'aéroport reçoivent aussi une formation pour détecter les comportements suspects à l'instar des "behaviour detection officers", déployés dans l'aéroport hautement sécurisé de Tel Aviv (Ben Gourion). "Il s'agit vraiment d'une reconnaissance de certains comportements qui n'est pas basée sur l'âge, le sexe ou encore l'origine ethnique", précise le ministre. Une équipe d'intervention plus rapide sera mise en place et la police fédérale sera présente dans le centre opérationnel de l'aéroport.

"La combinaison de toutes ces mesures rend la situation plus sûre", explique M. Jambon.

L'objectif est d'étendre à terme le nouveau concept de sécurité aux aéroports régionaux.

Nos partenaires