Yves Leterme ne sera probablement plus ministre

04/08/10 à 07:30 - Mise à jour à 07:30

Source: Le Vif

Le Premier ministre en affaires courantes, Yves Leterme (CD&V), n'occupera plus cette place dans le prochain gouvernement puisqu'elle devrait revenir à un PS. Mais il y a aussi peu de chances qu'il hérite d'un portefeuille ministériel au sein de ce même gouvernement, où les chrétiens-démocrates flamands ne disposeront que de deux maroquins, rapportent aujourd'hui Le Soir et Het Laatste Nieuws.

Yves Leterme ne sera probablement plus ministre

© Belga

Le CD&V n'a pas voulu commenter. "Leterme est encore Premier ministre. Rien n'est clair quant aux personnes qui siégeront dans le prochain gouvernement, au moment d'entrée en fonction de ce gouvernement, ni aux postes ministériels qui seront attribués. La question n'est donc pas à l'ordre du jour", a réagi le parti.

Pour rappel, le CD&V a été relégué en 4e position au classement des formations politiques du pays au lendemain des élections du 13 juin dernier. D'après le quotidien, "il apparaît de plus en plus plausible que le Premier ministre sortant Yves Leterme fasse lui-même les frais de cette défaite électorale".

M. Leterme rêvait semble-t-il du portefeuille des Finances, détenu jusqu'à présent par le MR Didier Reynders, qui rejoindra vraisemblablement les rangs de l'opposition. Mais l'actuel Premier est aujourd'hui en disgrâce dans son parti. On lui reproche notamment d'avoir "saboté la campagne" de Marianne Thyssen, officiellement candidate du CD&V au poste de Premier ministre.

Le CD&V est à présent "totalement désarticulé et perdu", selon une source informée, et le parti devra faire ceinture en termes de mandats. S'ils rejoignent la future coalition, les chrétiens flamands ne pourront revendiquer que deux postes de ministre alors qu'ils comptent actuellement, outre le Premier ministre, quatre ministres et deux secrétaires d'Etat.

Selon Het Laatste Nieuws, l'un des deux postes ministériels du CD&V reviendra à une femme, probablement Inge Vervotte, car le nouveau président de parti sera vraisemblablement un homme. Il s'agirait de Wouter Beke ou de Steven Vanackere.

La chance est minime que le second poste soit destiné à Yves Leterme. "Tout le monde est d'avis que il serait un ministre approprié, mais lui attribuer à nouveau un poste, comme s'il n'y avait jamais eu d'élections, comme si les trois dernières années n'avaient pas existé, nous ne pouvons pas le faire", a déclaré une source du parti au quotidien flamand.

Une issue serait donc cherchée pour Yves Leterme, peut-être à l'Europe ou en Flandre occidentale. Il est parfois cité comme le successeur potentiel du gouverneur de la province de Flandre occidentale Paul Breyne, qui prendra sa pension d'ici un an et demi.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires