Yves Leterme malmené par la BBC

09/09/10 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Le Vif

La Belgique détient actuellement la présidence de l'Union européenne. C'est dans ce cadre que le journaliste de l'émission Hardtalk, diffusée sur BBC World, a questionné le Premier ministre démissionnaire, Yves Leterme. La conversation a rapidement été déviée vers les problèmes communautaires belges.

Yves Leterme malmené par la BBC

© BBC

Le journaliste Steven Sackur commence l'entretien en évoquant la situation économique de l'Union européenne (UE) et dévie rapidement en la comparant à celle de la Belgique où la partie nord du pays en à marre de subsidier le sud, plus pauvre. "A un niveau micro-économique, la Belgique a le même problème que l'UE" affirme le journaliste. "C'est caricatural" répond Yves Leterme.

Steven Sackur demande alors si c'est une raison pour séparer le pays. Le Premier ministre sortant explique qu'il ne s'agit pas de séparer le pays mais bien de faire une sixième réforme de l'Etat et de donner plus de pouvoirs aux communautés et aux régions.

"Vous avez dit que les Wallons étaient paresseux" "Nous avons entendu les Allemands dire qu'ils en avaient marre de subsidier les Grecs parce qu'ils n'étaient pas prêts à travailler aussi dur qu'eux. En Belgique, nous avons entendu les Flamands dire la même chose à propos des Wallons", rétorque le journaliste. "Vous-même avez dit que les francophones étaient trop paresseux ou n'avaient pas les capacités intellectuelles pour apprendre le néerlandais" ajoute-t-il.

Yves Leterme, visiblement mal à l'aise, explique qu'il s'agissait uniquement du problème linguistique mais le journaliste de la BBC renchérit : "C'est un manque de respect pour l'autre communauté de dire qu'elle n'a pas la volonté de travailler." "Non c'était à propos des langues", se défend Yves Leterme. "Mais vous avez quand même dit qu'ils (les Wallons) étaient paresseux", répond Steven Sackur.

Et là M. Leterme perd quelque peu ses moyens : "J'ai dit qu'il y avait un problème parce qu'ils ne parlent pas assez le français, même les politiques." Le journaliste ne relève pas la faute (le lapsus ?) et le laisse continuer : "Cela vient du fait qu'ils ne veulent pas ou qu'ils ne savent pas parler l'autre langue. Mais ce n'est pas lié à notre situation économique."

Le journaliste n'en reste pas là. "Vous avez dit que la Belgique était un accident de l'histoire. Vous avez dit que la seule chose que les Belges ont en commun c'est le Roi, l'équipe nationale de football et la bière."

"La Belgique est un des 27 Etats membres de l'Union. Nous avons 3 communautés et 3 régions avec leurs différences et leurs intérêts communs. (...) Nous verrons si on peut trouver un compromis sur une sixième réforme de l'Etat", conclut Yves Leterme.

L'interview sera diffusée à plusieurs reprises sur BBC World ce jeudi.

Le Vif.be

Nos partenaires