Yves Leterme : le prince Laurent doit choisir

31/03/11 à 16:46 - Mise à jour à 16:46

Source: Le Vif

Le premier ministre Yves Leterme aura dans les prochains jours un entretien avec le prince Laurent. Il est d'avis que celui-ci doit choisir: ou bien il respecte l'équilibre entre ses droits et ses obligations, ou bien il renonce à sa dotation.

Yves Leterme : le prince Laurent doit choisir

© Belga

Le premier ministre a été interrogé à la chambre, jeudi, par six députés flamands et par Catherine Fonck (cdH) sur le voyage du prince Laurent au Congo.

Il a confirmé que le prince Laurent avait fait un voyage au Congo du 15 au 22 mars. Lui-même a été averti du voyage par son conseiller diplomatique le 13 mars. Il a reçu confirmation du voyage le 14 mars. Ce jour-là, le ministre des affaires étrangères Steven Vanackere a eu un long entretien téléphonique avec le prince pour lui faire part de l'étonnement du gouvernement qu'il n'y avait eu aucun contact préalable avec le gouvernement.

Le premier ministre a eu ensuite lui-même un entretien avec le prince pour lui demander de reporter son voyage. Cet entretien a été confirmé par une lettre adressée au prince. Yves Leterme a aussi averti le Comité ministériel restreint des faits.

Le premier ministre a encore précisé qu'il n'avait reçu aucune information sur le programme du voyage que le prince justifie par ses activités dans le domaine du développement durable. Il a ajouté que ni l'ambassade ni le consulat de Belgique n'avait été impliqué dans ce voyage du prince.

Il a aussi confirmé que le prince avait eu divers contacts avec des personnalités politiques congolaises, dont le président Kabila. Ces contacts ou entretiens n'avaient toutefois pas de portée politique, a-t-il dit.

Le premier ministre a ajouté que la couverture par le gouvernement des déplacements ou agissements du prince n'est prévue ni par la constitution ni par la loi. Mais la fonction de prince entraîne des obligations d'autant plus que celui-ci bénéficie d'une dotation. Les voyages avec des implications politiques demandent la prudence et la concertation, a dit M. Leterme.

Il a ajouté que l'attitude du gouvernement à l'égard du voyage du prince n'a rien à voir avec les relations de la Belgique avec le Congo. Tous les voyages du prince doivent faire l'objet d'une concertation avec les affaires étrangères qui auraient dû être informées, même si les contacts que le prince a eu étaient informels.

Le premier ministre aura un entretien dans les prochains jours avec Laurent pour lui rappeler ses obligations.

Le fait qu'il bénéficie d'une dotation entraîne l'obligation de respecter un équilibre entre les obligations et les droits, a dit le premier ministre. "Je ne doute pas que le prince sera réceptif à mes remarques et qu'il fera un choix clair. Soit il respectera l'équilibre entre ses droits et ses devoirs, soit il renoncera à sa dotation", a-t-il ajouté.

En conclusion, M. Leterme a encore dit qu'il soutenait la réforme du système des dotations telle qu'elle a été formulée en son temps par le Sénat.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires