Yémen : les rebelles houthis libèrent 41 salariés d'une chaîne de télévision

14/12/17 à 01:30 - Mise à jour à 01:31

Source: Belga

(Belga) Les rebelles houthis ont libéré 41 journalistes et employés de Yemen Today, une chaîne de télévision affiliée à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, détenus depuis l'attaque contre la télévision le 2 décembre, a rapporté mercredi l'agence de presse rebelle Saba.

Un représentant du Congrès populaire général (CPG), le parti de Saleh, lui-même tué par les rebelles le 4 décembre, et des confrères des journalistes emprisonnés ont confirmé leur remise en liberté. Les rebelles houthis avaient attaqué le siège de la chaîne au lance-roquettes, blessant trois gardes, et les avaient capturés. Ces libérations visent à ouvrir une nouvelle page, a expliqué le "ministre de l'Information" rebelle Ahmed Hamed. "La patrie est ouverte à tous et a besoin des contributions de tous ses citoyens, en particulier des professionnels des médias", a-t-il affirmé, insistant sur la nécessaire unité face à l'"agression" de la coalition militaire emmenée par l'Arabie saoudite. Des membres de la presse yéménite ont confié sous couvert de l'anonymat que les journalistes libérés pouvaient retourner travailler, cette fois sous la "supervision" des Houthis. Les affrontements entre Houthis et partisans de Saleh ont fait au moins 234 morts et 400 blessés depuis le début du mois, selon le Comité international de la Croix-Rouge. (Belga)

Nos partenaires