Yémen: Al-Qaïda a lapidé à mort une femme pour "adultère"

04/01/16 à 15:46 - Mise à jour à 15:46

Source: Belga

(Belga) Des djihadistes d'Al-Qaïda au Yémen ont lapidé à mort une femme après l'avoir accusée "d'adultère" et de "prostitution" dans la ville de Moukalla (sud-est) qu'ils contrôlent, ont indiqué lundi plusieurs témoins. La lapidation --fait rarissime au Yémen-- a eu lieu dimanche, selon eux.

Des hommes armés "ont placé la femme dans un trou au milieu d'une cour d'un bâtiment militaire et l'ont lapidée à mort en présence de dizaines d'habitants" de Moukalla, capitale de la province du Hadramout, a raconté un témoin. Des djihadistes d'Al-Qaïda ont profité du chaos consécutif à la guerre au Yémen pour s'emparer en avril de Moukalla où ils ont imposé leur loi. Dimanche, ils ont lapidé cette femme en invoquant le verdict en décembre d'un "tribunal islamique" du Hadramout qu'ils ont eux-mêmes établi, selon lequel la victime, qui était mariée, "avait avoué l'adultère devant des juges". Un journaliste yéménite, présent au moment de la lapidation, a déclaré que des hommes armés avaient interdit toute prise de photographies. "C'est la première fois que nous voyons une telle chose" à Moukalla, a dit un autre témoin. (Belga)

Nos partenaires