Yémen : accord pour un comité de surveillance du cessez-le-feu

19/12/15 à 17:43 - Mise à jour à 17:43

Source: Belga

(Belga) Les délégations aux négociations de paix sur le Yémen ont convenu samedi en Suisse de créer un comité "neutre" pour faire respecter la trêve théoriquement en vigueur, a indiqué à l'AFP une source proche des négociations.

Yémen : accord pour un comité de surveillance du cessez-le-feu

Yémen : accord pour un comité de surveillance du cessez-le-feu © BELGA

"Il y a un consensus autour de la création d'un comité militaire neutre chargé de surveiller le cessez-le-feu", a indiqué un membre de la délégation gouvernementale. La trêve au Yémen censée aider les négociations de paix en Suisse semblait avoir volé en éclats vendredi avec une offensive des loyalistes et des tirs rebelles de missiles sur l'Arabie saoudite voisine. Les forces progouvernementales au Yémen gagnaient samedi du terrain par l'est et se trouvaient à 40 km de la capitale Sanaa contrôlée par les rebelles depuis plus d'un an, alors qu'une trêve est théoriquement toujours en cours depuis mardi. L'émissaire spécial de l'ONU pour le Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmedemen, s'est dit "très inquiet" face aux nombreuses violations du cessez-le-feu, et a appelé "toutes les parties à respecter l'accord" et permettre un accès à tout le territoire pour les humanitaires. Les délégués se sont retrouvés samedi pour une cinquième journée de pourparlers dans un hôtel de la ville suisse de Bienne mais les discussions se sont achevées sans grande avancée, ont rapporté à l'AFP des sources proches des deux délégations. Aucun accord n'a pu être trouvé sur le cadre général des discussions ou sur l'ouverture de corridors humanitaires, a ainsi indiqué une source proche de la délégation du gouvernement du président yéménite Abedrabbo Mansour Hadi. Le conflit au Yémen a commencé en septembre 2014, lorsque les rebelles chiites houthis, soutenus par l'Iran, ont avancé à partir de leurs fiefs dans le Nord pour occuper Sanaa. Il a connu une escalade spectaculaire en mars avec des frappes aériennes de l'Arabie saoudite. Depuis mars, le conflit a fait plus de 5.800 morts et 27.000 blessés. (Belga)

Nos partenaires