Yémen: 6 soldats d'une force anti-djihadistes tués dans une attaque d'Al-Qaïda

03/08/17 à 01:16 - Mise à jour à 01:17

Source: Belga

(Belga) Six soldats d'une force nouvellement formée par les Emirats arabes unis pour combattre les groupes djihadistes ont été tués mercredi soir dans un attentat suicide d'Al-Qaïda dans le sud du Yémen, a annoncé un responsable militaire yéménite.

Un kamikaze d'Al-Qaïda a fait exploser son véhicule contre une position militaire récemment mise en place par cette force yéménite dans la localité de Roudhoum, dans la province sudiste de Chabwa, a précisé à l'AFP ce responsable, sous le couvert de l'anonymat. Deux véhicules de la force anti-djihadistes ont été détruits dans l'attaque qui a fait un nombre indéterminé de blessés alors que d'autres soldats ont été enlevés par les membres d'Al-Qaïda qui étaient déployés en soutien au kamikaze, a-t-il ajouté. Selon ce responsable, les victimes appartiennent à une "unité d'élite" formée par les Emirats arabes unis, l'un des piliers de la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite qui intervient au Yémen en soutien au président Abd Rabbo Mansour Hadi contre les rebelles chiites Houthis accusés de liens avec l'Iran. Cette force est arrivée de Moukalla, capitale de la province de Hadramout (sud-est du Yémen), dans la province de Chabwa où elle a installé des positions pour protéger les installations pétrolières dans cette région aux mains de forces pro-Hadi, selon ce responsable. Al-Qaïda reste bien implanté dans le sud du Yémen où le réseau extrémiste profite du vide sécuritaire créé par le conflit entre les partisans du président Hadi et les rebelles Houthis. La guerre au Yémen oppose les rebelles chiites Houthis, alliés aux partisans de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, aux forces loyales au président Hadi, reconnu par la communauté internationale. Le conflit s'est intensifié depuis l'intervention en mars 2015, en soutien à M. Hadi, d'une coalition arabe menée par l'Arabie saoudite, puissance régionale sunnite, qui accuse les insurgés yéménites d'être soutenus par l'Iran, son grand rival chiite. (Belga)

Nos partenaires