Yassine Atar avait une clé de la planque schaerbeekoise: le parquet ne commente pas

08/09/16 à 15:03 - Mise à jour à 15:03

Source: Belga

(Belga) Le parquet fédéral ne souhaite pas commenter l'information diffusée par la chaîne de télévision RTL-TVI selon laquelle Yassine Atar aurait été en possession de la clé de la planque située rue Henri Bergé à Schaerbeek et que des résidus de nitroglycérine auraient été trouvés sur son corps. "Dans l'intérêt de l'enquête, nous ne ferons aucun commentaire", a indiqué le parquet fédéral.

Yassine Atar est le frère d'Oussama, le cerveau présumé des attentats de Bruxelles, et le cousin des frères Ibrahim et Khalid El Bakraoui qui se sont fait exploser à Brussels Airport et à la station de métro Maelbeek. Lors de son arrestation survenue le 27 mars dernier, les enquêteurs auraient découvert qu'il possédait une clé de l'habitation située 86 rue Henri Bergé à Schaerbeek où les ceintures d'explosifs ayant servi lors des attentats de Paris avaient été confectionnées. La maison avait aussi servi de cache à Salah Abdeslam pendant plusieurs semaines. Des traces de nitroglycérine auraient également été retrouvées sur Yassine Atar. Ce dernier point a été contesté par la famille Atar dans un reportage paru le 20 août dernier dans le quotidien De Morgen. Asma Atar, la s?ur de Yassine, y explique que ce dernier souffrait d'eczéma depuis l'enfance et utilisait un shampoing dermatologique spécial. Une contre-expertise effectuée à la demande de la défense de Yassine Atar, aurait pu établir que le produit, considéré comme un explosif, était un composant de ce shampoing. Selon cette contre-expertise, ce composant aurait été trouvé en concentration si infime sur la peau de Yassine Atar qu'il n'y a pas matière à discussion. (Belga)

Nos partenaires