Y a-t-il quelques bienfaits au redoublement ?

19/03/14 à 11:04 - Mise à jour à 11:04

Source: Le Vif

Un rapport rédigé par des chercheurs de l'ULG sur le redoublement est présenté ce matin au Parlement par le PS. Et la situation est inquiétante comme le révèle la Libre ce matin.

Y a-t-il quelques bienfaits au redoublement ?

© Thinkstock

Le groupe socialiste a décidé de "mettre le focus sur la question du redoublement" lors de la séance plénière de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) de ce matin. Basé sur une étude effectuée par l'ULG, le constat interpelle surtout lorsqu'on sait qu'un jeune sur deux aura doublé au moins une fois lors de sa scolarité obligatoire et que rien qu'en 2011 cela représente un coût de 51.3 millions pour le primaire et de 365.3 millions pour le secondaire.

Il existe une pratique intense du redoublement à Bruxelles et en Wallonie et cela commence très tôt puisque "4% des enfants qui sont en maternelle ont l'âge d'être en primaire et 10% des élèves de première primaire ont déjà redoublé ou passé un an supplémentaire en maternelle" selon La Libre. Lorsqu'ils atteignent la première, ils sont 40% à être en retard et 60% lorsqu'ils sont en sixième secondaire. Le redoublement serait aussi lié aux milieux socioéconomiques puisque les retards de plus d'un an sont deux à trois fois plus nombreux parmi les milieux défavorisés.

L'étude de l'ULG cité par La Libre met aussi en doute l'efficacité sur le long terme d'un redoublement. En effet si dans un premier temps l'élève qui double s'améliore, celui qui passe tout en ayant les mêmes difficultés s'améliore lui sur le moyen et long terme. La répétition d'une année entière semble donc "inefficace et inadaptée" surtout lorsqu'on sait que cela influe négativement sur les aspirations scolaires et professionnelles. Les auteurs de l'étude plaident donc pour une meilleure information auprès des professeurs et des parents qui ne trouvent rien à redire au redoublement comme seule solution.

Nos partenaires