Wouter Beke plaide pour une 7e réforme de l'Etat

05/10/13 à 09:24 - Mise à jour à 09:24

Source: Le Vif

Wouter Beke, le président du CD&V est favorable à une septième réforme de l'Etat sous la prochaine législature, a-t-il indiqué dans une interview publiée dans Le Soir samedi. Il ajoute que, selon lui, cette réforme ne doit pas être liée à la formation des gouvernements au lendemain des élections du 25 mai 2014.

Wouter Beke plaide pour une 7e réforme de l'Etat

© Image Globe

Wouter Beke estime que les discussions institutionnelles devront se poursuivre après les élections de l'année prochaine. Pour ce faire, il estime que le Sénat est le lieu idéal, car il permettra aux Régions de discuter directement entre elles. Le président des chrétiens-démocrates flamands refuse cependant de lier la question d'une septième réforme de l'Etat avec les négociations pour les exécutifs fédéral et régionaux. "Ajouter ces discussions à la formation des gouvernements, ce ne serait pas raisonnable, vu les urgences pour notre pays."

Le président du CD&V a réaffirmé la volonté de son parti de voir la Belgique évoluer vers un modèle confédéral, notamment en appliquant l'article 35 de la Constitution qui stipule que c'est aux Régions de décider de ce qu'elles veulent faire ensemble au fédéral. "Il est depuis dix ans dans la Constitution, il est grand temps qu'on y réfléchisse", déclare-t-il.

Wouter Beke, qui devrait être réélu à la tête de son parti le 12 novembre, indique encore qu'il n'a aucune ambition ministérielle. "Si cela avait été le cas, je serais devenu vice-Premier ministre en 2011", a-t-il commenté à la Gazet van Antwerpen et au Belang van Limburg.

En savoir plus sur:

Nos partenaires