Wimbledon - Van Uytvanck était "beaucoup trop stressée" contre Moore

28/06/16 à 20:01 - Mise à jour à 20:01

Source: Belga

(Belga) Alison Van Uytvanck (WTA 127), battue mardi dès le premier tour du tournoi de Wimbledon, 6-3, 6-2, par la Britannique Tara Moore (WTA 227), a indiqué après cette défaite être "très déçue" de ne pas avoir "pu montrer ce qu'elle vaut vraiment".

"A l'entraînement, mon niveau était bon, mais ici, j'étais beaucoup trop stressée. Je n'étais pas dans le coup", a-t-elle résumé. "J'ai gâché pas mal d'opportunités, à la fin du premier set et au début du deuxième, et elle ne m'a pas fait beaucoup de cadeaux. A ce niveau cela se paie cash". Une analyse partagée par sa coach, Ann Devries. "Alison a été bien trop hésitante. Elle n'a pas assez lâché ses coups", estime celle-ci. "Tactiquement aussi, elle a rarement fait les bons choix. Et elle a très mal retourné, notamment sur les balles de break qu'elle a obtenues au début du deuxième set. On voit qu'elle manque de rythme et qu'elle était stressée." Après plus de deux mois sans tennis, en raison d'une blessure à la cheville droite qui a nécessité une intervention chirurgicale, puis cette défaite, Van Uytvanck va désormais tâcher de se relancer en disputant des tournois ITF 50.000 $, c'est-à-dire de deuxième niveau, aux Etats-Unis. "J'espère que je pourrai vite tourner la page", indique la joueuse. "Je suis quelqu'un qui veut bien faire et qui doute beaucoup. C'est dans ma nature. J'ai déjà été voir des psychologues du sport, mais ils ne connaissent pas mon vécu. Le seul remède, c'est gagner des matches". "Alison a surtout besoin de matches. C'est logique quand on revient de blessure", confirme Ann Devries. Aux Etats-Unis, "Carl Van Cappellen va l'accompagner et je la retrouverai pour les qualifications de l'US Open. (...) La bonne nouvelle, c'est qu'elle n'a plus de douleurs au pied. Elle pourra donc se donner à fond. Elle vaut beaucoup mieux que ce qu'elle a montré ici". (Belga)

Nos partenaires