Willy Claes : " le vedettariat aura raison de De Wever "

06/06/12 à 17:15 - Mise à jour à 17:15

Source: Le Vif

L'ancienne figure de proue du socialisme flamand ne croit guère à la longévité politique du leader de la N-VA, a fortiori de son parti. "Toute vedette finit par lasser. De Wever subira ce sort-là", confie l'ex-secrétaire général de l'OTAN dans un entretien au Vif L'express.

Willy Claes : " le vedettariat aura raison de De Wever "

© Belga

A 73 ans, il observe d'un regard détaché les remous de la scène politique belge, qu'il a dû quitter prématurément, emporté en 1998 par la saga judiciaire Agusta-Dassault. Willy Claes, un sens certain de la formule : "We zitten in de patatten ", lâchait-il un jour pour commenter un énième imbroglio belgo-belge.

Cette semaine, dans un entretien exclusif qu'il accorde au Vif L'Express, l'ancien ténor socialiste flamand ne va pas jusqu'à dire que le pays est "encore dans les patates" : il se dit au contraire optimiste pour son avenir et un retour au dégel communautaire.
Ceci expliquant cela : l'ex-vice premier ministre et secrétaire général de l'OTAN se montre plus dubitatif quant aux chances de Bart De Wever de se maintenir au sommet de la politique. Pour une raison liée à une évolution qui l'inquiète d'ailleurs beaucoup : "la politique est dominée par le vedettariat. Toute vedette finit par lasser. Après Dehaene, Verhofstadt, Leterme, Bart De Wever subira ce sort-là."

Tout profit pour le Premier ministre Di Rupo, ce socialiste wallon que Willy Claes préfère, et de loin, à un Flamand mais libéral au 16 rue de La Loi. La solidarité nord-sud entre camarades n'est pas un vain mot chez ce socialiste à l'ancienne, qui persiste et signe : "le splitsing entre PS et SP a été une erreur fondamentale."
Dans Le Vif L'Express de cette semaine : Willy Claes à propos de la Belgique, de l'Europe, de l'OTAN.

P.Hx

Nos partenaires