Willy Borsus (MR) réclame la démission d'André Antoine, qui refuse

30/11/12 à 12:39 - Mise à jour à 12:39

Source: Le Vif

Le chef de groupe MR au parlement wallon Willy Borsus a réclamé vendredi dans Le Soir la démission du vice-président cdH du gouvernement wallon André Antoine en raison de l'échec juridique du "DAR". Le ministre a refusé et s'est défendu dans un communiqué.

Willy Borsus (MR) réclame la démission d'André Antoine, qui refuse

© Image Globe

"Dans la plupart des gouvernement du monde, (André Antoine) aurait déjà démissionné", affirme M. Borsus. L'invalidation par la Cour constitutionnel du mécanisme du "DAR", le décret d'autorisations régionales, sorte de bouclier politique contre les recours visant les grands projets wallons d'infrastructure, instauré à l'initiative d'André Antoine en 2008, "n'est pas le premier accident du ministre", ajoute le réformateur.

Ce "fantastique fiasco juridique et politique pose légitimement la question de la poursuite des fonctions ministérielles d'André Antoine", estime-t-il. Willy Borsus pointe aussi les "centaines de milliers d'euros gaspillés" selon lui en frais d'études, d'évaluation, frais de justice et d'avocats. Répondant par communiqué, le ministre a jugé que son adversaire parlait "fort bien de ce qu'il connaît fort mal".

L'invalidation de la procédure du DAR n'invalide pas les permis existants, qui sont maintenus, mais n'a pour effet que de revenir à la procédure antérieure de ratification des permis, selon M. Antoine.

Le ministre rappelle le soutien de l'Union wallonne des entreprises au DAR, la conclusion de plusieurs travaux d'intérêt économique majeur grâce à ce mécanisme et le fait que le MR n'a "jamais voté contre" le DAR lors de sa ratification parlementaire.

André Antoine se dit toujours en attente de "la moindre proposition concrète dans le chef de l'opposition autre qu'une ligne floue".

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires