Willy Borsus dit "comprendre le désespoir du monde agricole"

20/07/16 à 07:32 - Mise à jour à 07:32

Source: Belga

A quelques jours de la Foire de Libramont, le ministre fédéral de l'Agriculture Willy Borsus (MR) affirme "comprendre le désespoir du monde agricole" et mener un combat pour "ramener des perspectives". Il évoque trois aides financières pour le secteur dans un entretien accordé mercredi à La Libre Belgique.

Willy Borsus dit "comprendre le désespoir du monde agricole"

© BELGA

"J'entends l'infinie tristesse dans les fermes aujourd'hui. Mon combat, c'est de ramener des perspectives et de les ramener vite. Et j'y arriverai", assure le ministre libéral alors que la Foire agricole de Libramont s'ouvre vendredi sur fond de crise "dramatique" du secteur.

Il annonce trois nouvelles mesures de soutien financier à l'agriculture: l'exonération totale des cotisations au fonds sanitaire pour le secteur porcin et la réduction de 47% pour le secteur bovin (7,7 millions d'euros), la reconduction de toutes les facilités de paiement des cotisations sociales et un crédit d'impôt pour les indépendants qui sera voté mercredi au Parlement.

Interrogé par L'Avenir, le ministre wallon de l'Agriculture René Collin fait pour sa part "le constat d'une relative impuissance" à l'échelon européen "même si les discours de plusieurs pays ont changé". "Le refus d'une vraie régulation de la production laitière, c'est la démonstration d'un manque de courage évident. L'Europe s'arc-boute sur sa philosophie ultralibérale et elle se soumet au diktat de quelques pays", déplore l'élu. "Il y a quand même eu des évolutions sur la mobilisation budgétaire. Avant, il y avait une négation de la réalité par la Commission européenne. Au printemps 2015, le commissaire Phil Hogan me répondait qu'il n'y avait pas de crise", souligne-t-il.

Lundi, 500 millions d'euros ont été avancés par la commission pour limiter la production laitière en Europe. M. Collin précise que 10,97 millions reviendront à la Belgique et 4,051 millions à la Wallonie. Au niveau wallon, il y aura un complément aux 14 centimes par litre pour compenser la diminution de production, ajoute-t-il.

Nos partenaires