Wesphael - Mélenchon, même combat

20/04/12 à 10:14 - Mise à jour à 10:14

Source: Le Vif

Un nouveau parti verra le jour en Belgique : le Mouvement de Gauche, dont le député wallon Bernard Wesphael a annoncé la création vendredi. Le parti se veut le porte-étendard d'une "révolution démocratique, pacifique et citoyenne" contre un système belge et européen "sous la coupe des instances bancaires, boursières et financières". Un congrès constitutif est attendu en juin.

Wesphael - Mélenchon, même combat

© Belga

"Après avoir mûrement réfléchi, et très largement consulté ces dernières semaines, j'estime qu'il est plus que temps de lancer un nouveau mouvement politique en Belgique. Fort des discussions que j'ai nouées avec de nombreux acteurs issus de la diversité citoyenne, ma conviction profonde est qu'il est possible et urgent que les Wallons et les Bruxellois, à l'instar d'autres peuples européens, brandissent l'étendard d'une révolution démocratique, pacifique et citoyenne", a déclaré M. Wesphael dans un communiqué.

Le Mouvement de Gauche s'inscrit dans le sillage des mouvements de protestation nés de la crise économique qui frappe l'Europe et insiste à ce titre sur la nécessité d'une rupture avec un modèle néo-libéral, accusé de creuser les inégalités sociales. Il prône un changement du mode de fonctionnement politique en replaçant le parlement au centre du débat démocratique et se veut citoyen par la mise en valeur de la démocratie participative.

Autre pilier de ce nouveau parti: l'écologie, premier combat de M. Wesphael. "L'écologie politique est (...) l'avenir de l'économie, particulièrement en Europe où l'empreinte écologique est excessive et où les matières premières sont rares".

La laïcité est également mise à l'honneur, par la revendication d'un Etat neutre et actif contre le communautarisme et les replis identitaires, ainsi que le rôle de la puissance publique sur le plan social. "Le Mouvement de gauche appelle de ses voeux un Etat régulateur et protecteur. La puissance publique doit retrouver son rôle moteur dans la mise au pas des marchés", dit le communiqué qui insiste également sur la garantie de la sécurité publique.

Le Mouvement de Gauche sera non seulement un parti mais aussi un mouvement d'éducation populaire, a précisé le député qui n'a pas donné d'autre précision sur la composition de cette nouvelle formation.

La direction politique sera présentée dans les prochaines semaines. M. Wesphael se dit toutefois suivi par "des centaines de personnes". Son initiative pourrait être imitée en Flandre, a-t-il ajouté, où une "démarche politique semblable est en gestation".

Le député a quitté Ecolo au mois de mars. A l'époque, le Front de gauche du candidat français à l'élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon avait dit son intérêt pour le député alors que ce dernier se disait très proche des idées défendues par M. Mélenchon. La photo du tribun français figure sur le site internet du Mouvement de gauche. M. Wesphael se défend toutefois d'être une "pièce rapportée". Il défend ces thèses depuis 2005, quand il fut le seul député wallon à s'opposer au projet de Constitution européenne. Il publia cette année-là un livre intitulé "Sauver l'Europe". "J'en appelais déjà à un soulèvement des peuples européens", a-t-il rappelé.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires