Wathelet : un retour des libéraux "serait au mépris des francophones"

16/09/10 à 10:49 - Mise à jour à 10:49

Source: Le Vif

Le secrétaire d'Etat au Budget, Melchior Wathelet (cdH), ne voit pas d'un bon oeil un retour éventuel des libéraux dans les négociations.

Wathelet : un retour des libéraux "serait au mépris des francophones"

© EPA

Si les libéraux participaient aux négociations "ce serait au mépris des francophones", a expliqué Melchior Wathelet sur les ondes de Bel-RTL ce matin.

Hier après-midi, les présidents du PS et de la N-VA se sont réunis et ont convenu ensemble d'une méthodologie pour la suite des négociations: la loi de financement et les budgets 2011 et 2012 seront traités simultanément.

Du côté de la N-VA, on veut d'ailleurs aboutir sur la loi de financement dans les "prochaines semaines". Exigence que certains ont interprété comme un nouvel ultimatum des nationalistes flamands.

Cependant, le flou demeure sur le refinancement de Bruxelles. Il sera traité dans le cadre des travaux sur la loi de financement, indiquait-on mercredi soir, sans donner d'autre précision. "Le refinancement de Bruxelles est un élément fondamental dans ces discussions", a souligné Melchior Wathelet.

Le secrétaire d'Etat ne s'est pas plus avancé, en particulier sur la demande des francophones, avant la rupture de la préformation, d'un refinancement partiel préalable de Bruxelles, indépendamment de la révision de la loi de financement.

Le PS et N-VA ont dessiné entre eux le nouveau cadre des discussions dans lequel s'inscriront les cinq autres partis. "Cela ne me semble pas anormal qu'au départ, ce soit les deux plus grandes formations politiques, que tout le monde a reconnu comme ayant gagné les élections, qui se revoient mais vous avez vu que directement, c'est la volonté de se revoir avec les sept autres partis", a-t-il ajouté.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires