Wallonie : Magnette mise sur la réindustralisation, le soutien aux PME et la politique des villes

25/03/15 à 14:14 - Mise à jour à 14:13

Source: Belga

Le ministre-président wallon Paul Magnette a balisé mercredi, à l'occasion de son premier discours sur l'état de la Wallonie devant le Parlement, les principaux axes que sa majorité entend suivre pour soutenir le développement économique de la Région.

Wallonie : Magnette mise sur la réindustralisation, le soutien aux PME et la politique des villes

© BELGA

Cette stratégie s'appuiera sur une volonté de réindustralisation de la Wallonie, le soutien au développement de ses petites et moyennes entreprises, ainsi qu'une nouvelle politique de développement des villes, véritable moteur de la croissance, selon M. Magnette.

Devant une assemblée quasi au grand complet, le Carolo a brossé le portrait d'une Wallonie qui revient de loin et qui aujourd'hui, malgré certaines faiblesses, a "raccroché le peloton européen" en terme d'emploi ou de croissance, a-t-il assuré.

"Je ne dis pas que tout va bien, mais j'entends contrer les discours caricaturaux" sur l'état de la Wallonie, a-t-il lancé à l'adresse manifestement de l'opposition. "Mais je ne dis pas non plus que nous pouvons nous reposer sur nos lauriers et enclencher le pilote automatique...".

Aussi, pour le ministre-président, la prospérité de la Wallonie passera avant tout par sa réindustralisation, notamment dans les secteurs de la robotisation et la digitalisation de l'économie, "dont tous les experts nous disent qu'ils seront la prochaine grande rupture technologique". "Nous devons être les premiers à prendre cette évolution", a exhorté le ministre-président wallon au cours de son discours d'un peu plus d'une heure.

Autre axe prioritaire du gouvernement: le soutien aux PME wallonnes "qui sont frappées par le syndrome de Peter Pan, à savoir qu'elles n'ont pas envie de grandir". Trop petites, celles-ci ne peuvent alors suffisamment innover, n'ont pas accès aisément aux sources de financement, et peinent à exporter.

Pour y remédier, M. Magnette a répété la volonté de simplification administrative poursuivie par son gouvernement, notamment en matière d'aides à l'emploi, à la recherche ou à l'exportation, mais aussi d'accès aux terrains et de reconversion des friches. Convaincu qu'il n'y a de régions prospères sans villes dynamiques, M. Magnette a affiché mercredi son ambition d'élaborer une nouvelle politique des villes en Wallonie afin "de remétropoliser notre territoire" afin notamment de créer des "quartiers d'affaires à proximité des gares des villes wallonnes".

Enfin, la fort croissance démographique wallonne constitue à la fois un défi mais aussi une opportunité de développement économique. Quelque 320.000 logements devront être construits d'ici 2040 pour absorber cette hausse de la population. "C'est plus de 1.000 logements nouveaux par mois! ", a souligné M. Magnette.

En savoir plus sur:

Nos partenaires