Wallonie: le PS valide la réforme des allocations familiales malgré divers blocages du cdH

13/07/17 à 12:24 - Mise à jour à 12:26

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement wallon a approuvé jeudi en première lecture l'avant-projet de décret du ministre Maxime Prévot (cdH) qui doit instaurer, au 1er janvier 2019, le nouveau système de paiement des allocations familiales. Le gouvernement PS-cdH s'était accordé sur un modèle en février dernier, mais leur divorce annoncé par le cdH laissait planer la menace d'un blocage de la transposition de cet accord en décret.

"Nous avons le sens des responsabilités", a affirmé le ministre-président Paul Magnette (PS) à la sortie de la réunion hebdomadaire du gouvernement, à l'Elysette (Namur). Cette réunion aura duré une heure et quart, pour l'examen des 124 points à l'ordre du jour. Une cinquantaine de ces points ont été bloqués par le cdH. M. Prévot a fait état d'un climat "serein et courtois" où chacun a "pris ses responsabilités"."Il n'y avait pas de raison de revenir sur notre parole, vu les avancées qui avaient été obtenues au profit des plus défavorisés, des orphelins ou des personnes handicapées", a commenté de son côté le ministre du Budget Christophe Lacroix (PS). Il n'était pas non plus question à ses yeux de "monnayer" un accord sur la suppression de la redevance TV - un point que le cdH a à nouveau bloqué - contre l'accord sur les allocations familiales, a-t-il ajouté. Des incertitudes demeuraient au regard de la soutenabilité financière du nouveau modèle d'allocations familiales, même si les deux formations politiques avaient convenu en février d'assumer le déficit. On parle d'un surcoût de 9 millions d'euros en 2019 à 45 millions en 2023, selon M. Magnette. "Ce sera au prochain gouvernement d'assumer". Le chef de l'exécutif wallon se prévaut par ailleurs d'avoir pu arracher en dernière minute l'automatisation des droits aux allocations familiales pour les jeunes de 18 à 21 ans. (Belga)

Nos partenaires