Walcors: "Tout s'est déroulé dans la plus grande transparence"

26/08/12 à 20:13 - Mise à jour à 20:13

Source: Le Vif

La société DrivenBy, qui devait reprendre l'exploitation du réseau Walcors, s'apprête à mettre en demeure le Service Public de Wallonie (SPW) d'exécuter la convention qui les lie, a indiqué dimanche l'un de ses dirigeants, Carl Deroanne.

Walcors: "Tout s'est déroulé dans la plus grande transparence"

© Thinkstock

Ce réseau est constitué de stations GPS réparties sur le territoire wallon qui permettent à un récepteur de déterminer une position géographique, avec une précision de l'ordre du centimètre.Le système, développé au départ pour les géomètres, a été étendu à des entreprises de génie civil et à des agriculteurs. Le SPW a toutefois décidé de rendre payante l'utilisation de ce réseau par des tiers en raison de sa saturation et en a confié l'exploitation à un

partenaire privé, DrivenBy.

Or, parmi les associés de cette société, apparaît le nom d'un agent du Service Public de Wallonie (SPW), dessinateur spécialiste du "network mobile mapping" et présenté comme "chief technology officer" (CTO) de DrivenBy depuis septembre 2011.L'homme a été autorisé à cumuler sa fonction au SPW avec une activité privée, a confirmé la secrétaire générale, Danielle Sarlet.

Mais cette autorisation de cumul ne visait pas cette activité. L'agent est actuellement en congé et restera en congé d'une manière ou d'une autre jusqu'à ce que le problème soit réglé, a précisé la secrétaire générale.

Informé de cette situation, le ministre wallon de l'Environnement, Philippe Henry, a ordonné il y a deux jours à son administration de repousser le transfert du système de guidage Walcors vers le secteur privé.

La convention avec le SPW a été conclue au mois de juin. "Tout s'est déroulé dans la plus grande transparence", a expliqué M. Deroanne. Selon lui, l'administration était parfaitement au courant de l'activité privée que développait son associé, agent du SPW affecté au service qui gère Walcors mais plus en charge de ce dossier en tant que tel depuis 2007.

A la fin de l'année 2011, DrivenBy a fait la proposition au SPW d'exploiter les données de Walcors et de les transmettre à des clients payants. Les démarches ont pris du temps mais la société dit disposer d'une convention en bonne et due forme.Cette soudaine interruption la met dans une situation délicate.

"Nous avons fait beaucoup d'investissements, trouvé un partenaire industriel pour garantir un service professionnel, 24 heures sur 24", a souligné M. Deroanne.

La convention signée avec le SPW prévoyait que DrivenBy prenait le relais de l'administration à partir du 1er août. La société a toutefois reçu à cette date un courrier lui indiquant que le service gratuit était prolongé d'un mois.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires