Voyageurs à mobilité réduite: la SNCB met en place une assistance personnelle plus rapide

03/09/15 à 17:08 - Mise à jour à 17:08

Source: Belga

Les personnes à mobilité réduite peuvent actuellement bénéficier d'une assistance personnelle pour monter et descendre du train dans 131 gares du pays. La réservation du service d'assistance doit être introduite 24 heures à l'avance, une durée qui sera réduite à 3 heures pour les relations directes entre 18 gares à partir de 2016, annonce jeudi la SNCB.

Voyageurs à mobilité réduite: la SNCB met en place une assistance personnelle plus rapide

© Belga

L'opérateur ferroviaire a identifié 18 gares entre lesquelles une assistance endéans une période minimum de 3 heures pourrait être demandée. L'assistance sera possible uniquement pour les relations directes entre les gares concernées. "Il s'agit des gares qui sont directement connectées. Comme Bruxelles et Charleroi, par exemple. L'assistance comprend une aide pour monter et être installé dans le train, puis redescendre. S'il y a un changement de ligne, davantage de personnel est nécessaire", explique Nathalie Pierard, porte-parole de la SNCB. Selon les chiffres de la société de chemin de fer, deux tiers de la clientèle qui demande de l'assistance pourra profiter du temps de réservation réduit. Au total, 40.699 demandes d'assistance ont été introduites en 2014 pour les personnes à mobilité réduite, via le contact center. Ce nombre passe à 57.524 si on tient compte des demandes sans réservation dans les gares. La SNCB présentera la nouvelle règlementation pour avis au Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées. Son application est prévue pour début 2016, avec un temps de réservation du service d'assistance réduit dans les gares d'Anvers-Central, Bruges, Bruxelles-Central, Bruxelles-Nord, Bruxelles-Midi, Termonde, Gand-Saint-Pierre, Hasselt, Courtrai, Louvain, Malines, Ostende, Saint-Nicolas, Charleroi-Sud, Liège-Guillemin, Mons et Namur. Les associations de voyageurs "Navetteurs.be" et "Trein Tram Bus" ont toutes deux souligné "cette avancée positive" et souhaitent que "la mesure puisse rapidement être élargie à l'ensemble des gares pouvant prendre en charge les personnes à mobilité réduite".

Nos partenaires