Vous habitez en ville ? Vous payez trois plus pour la police et le CPAS

28/01/14 à 06:48 - Mise à jour à 06:48

Source: Le Vif

Les villes de plus de 100.000 habitants consacrent 521 euros par personne au financement de leur CPAS et de leur zone de police, contre à peine 170 euros dans les entités de moins de 10.000 habitants, révèlent mardi L'Echo et De Tijd sur base des résultats d'une étude de la banque Belfius.

Vous habitez en ville ? Vous payez trois plus pour la police et le CPAS

© Image Globe

Si les CPAS affichent tous un budget en équilibre, celui-ci est factice puisque la dotation communale doit légalement combler le déficit. Sans cette dotation, qui a augmenté de 4,2% par an sous la dernière législature, les CPAS accuseraient un déficit de 130 euros par habitant en Wallonie, 240 euros/habitant à Bruxelles et 165 euros/habitant en Flandre, selon l'étude. Ces chiffres augmentent d'année en année et la tendance ne devrait pas s'inverser à brève échéance, notamment en raison de la croissance du nombre de bénéficiaires du revenu d'intégration sociale. Les CPAS versent ce revenu d'intégration aux personnes qui y ont droit mais l'Etat ne rembourse les sommes qu'à concurrence de 69% en moyenne, à charge des CPAS et communes de combler la différence. Les charges de pension pèsent également lourdement sur les perspectives financières des CPAS et zones de police.

Nos partenaires