Rosanne Mathot
Rosanne Mathot
Journaliste
Opinion

09/02/17 à 12:30 - Mise à jour à 12:33

Votre mundaneum est-il assez salé ?

Où il est question de l'ancêtre belge de l'Internet, de généalogie, d'un cocktail singulier, d'un très ancien méfait nazi et d'un tout nouveau crime bruxellois. Un récit à base de réalité, de fiction, de dérision et d'observation : quatre tiers servis exclusivement au "Café Geyser".

Les adultes qui grimpent aux arbres sont éminemment suspects. Leur pied glisse sur la mousse. Leur mollet s'écorche sur l'écorce. Le feuillage leur fouette le visage. En conséquence de quoi, les grimpeurs gémissent avec des effarouchements de vieille miss offensée et ils finissent toujours par redescendre à terre. Toutes ces choses donnent évidemment à réfléchir. La pensée coule sans interruption, comme un robinet mal serré. On l'entend d'ailleurs goutter dans la cuisine. Le tout nouveau garçon de café, le très vieux Heinrich, y prépare justement un cocktail de son cru qu'il a appelé " Mundaneum ".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos