Votre maison comme quatrième pilier de pension

10/11/11 à 16:34 - Mise à jour à 16:34

Source: Le Vif

L'immobilier est un produit d'investissement populaire. En outre, le fait de posséder sa propre maison représente une sécurité lorsqu'on prend de l'âge.

Votre maison comme quatrième pilier de pension

© Thinkstock

Comme vous le savez, la pension légale (ce qu'on appelle dans le jargon le "premier pilier de pension") est plutôt maigre, mais il existe d'autres piliers de pension qui vous permettent de vous constituer un petit bas de laine. Vous connaissez déjà le deuxième pilier (représenté, notamment, par l'assurance-groupe au travail) et le troisième pilier (l'épargne-pension individuelle, par exemple), mais c'est un quatrième pilier de pension qui retient l'attention depuis quelques années. Celui-ci couvre tous les efforts que vous déployez, en dehors d'un contexte fiscal avantageux, pour augmenter vos avoirs en vue de vos vieux jours.

Le développement d'un portefeuille d'investissements ou la constitution d'une collection d'oeuvres d'art sont des exemples de ce quatrième pilier, mais aussi l'achat d'une maison. L'idée qui sous-tend cette démarche, c'est qu'en remboursant le crédit hypothécaire, vous versez de l'argent dans la tirelire de votre pension. En résumé : en 2011, un bien immobilier est non seulement considéré comme un produit d'investissement, mais aussi comme un moyen complémentaire de se constituer une petite pension.

ROEL VAN ESPEN

En savoir plus sur:

Nos partenaires