"Voter De Wever, synonyme de polarisation, de confrontation et de blocage"

22/05/14 à 18:27 - Mise à jour à 18:27

Source: Le Vif

Le choix pour les électeurs flamands n'a "jamais été aussi clair", a affirmé vendredi la tête de liste CD&V pour les élections européennes de dimanche, Marianne Thyssen, une ancienne présidente du parti social-chrétien flamand.

"Voter De Wever, synonyme de polarisation, de confrontation et de blocage"

© Image Globe

Celui qui en Flandre vote pour la N-VA de Bart De Wever "choisit à nouveau une période de polarisation, de confrontation et de blocage", écrit-elle sur son blog.

Tant au niveau européen que flamand, l'électeur est placé devant un choix clair, ajoute Mme Thyssen. Avec les candidatures de l'ancien Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker et son rival socialiste, Martin Shulz, pour la présidence de la Commission, "les Européens - et donc aussi les Flamands - n'ont jamais eu un choix aussi clair et tranché sur les deux directions que l'Europe peut prendre", poursuit Mme Thyssen.

La députée européenne fait délibérément l'impasse sur les autres partis, expliquant seulement que les libéraux soutenant la candidature de l'ancien Premier ministre belge van Guy Verhofstadt "ont des lieux de retard et ne joueront aucun rôle important" dans la désignation du futur président de la Commission.

Elle est encore plus sévère envers les nationalistes de la N-VA.
Le parti de M. De Wever et sa tête de liste européenne, Johan Van Overtveldt, ne pouvant indiquer au sein de quel groupe du Parlement européen ils siégeront, "leur sort est donc sans pertinence", écrit-elle
En Flandre, le choix se limite à deux personnes, le ministre-président actuel, Kris Peeters (CD&V), et M. De Wever, souligne-t-elle en appelant à voter pour le candidat de son parti.

Mme Thyssen enfonce enfin le clou en affirmant: "une voix pour De Wever, c'est à nouveau choisir une période de polarisation, de confrontation et de blocage".

"Ce n'est pas un petit film sur Twitter qui peut y changer quelque chose. Le changement prôné par la N-VA consiste à dévisser de nombreux écrous, mais nous ne savons pas si la machine fonctionnera encore par la suite", note-t-elle.

Nos partenaires