Luc Delfosse
Luc Delfosse
Auteur, journaliste
Opinion

16/11/16 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Vote obligatoire : politiques, attaquez-vous à vos propres grimaces

Le vote doit-il être obligatoire ou non? Ah la belle affaire secondaire qui a fait mousser le MR jusqu'à la pâmoison sous l'impulsion d'un jeune coq montois qui s'imagine, comme le Chantecler d'Edmond Rostand, qu'il fait lever le soleil et secoue les puces des poules.

Vote obligatoire : politiques, attaquez-vous à vos propres grimaces

© Belga

Comme si ces vieilles conservatrices l'avaient attendu pour pondre leurs oeufs toujours à la même heure, toujours au même endroit.

Tant qu'à imaginer que "l'establishment" politique se démène pour féconder... oh pardon, pour tirer aux urnes des électeurs "conscients des enjeux" et qui osent "sanctionner" les partis qui auraient échoué à bien gouverner, que ce gratin commence par tenter de reconnecter à la chose publique les paquets de plus en plus volumineux de citoyens qui boudent, en toute impunité désormais, les isoloirs. Les "abandonneurs" avoisinent désormais le million. Il serait dommage de laisser travailler au corps ces délaissés/dégoûtés du suffrage universel par les seuls populistes/préfascistes avec le résultat que l'on a pu voir de l'autre côté de l'Océan.

Dans un même temps, on ne saurait trop conseiller aux barons des "grands vieux partis" d'oser s'attaquer aussi à LEURS propres grimaces plutôt que de loucher uniquement sur les faces dégoûtées de leur clientèle en fuite. Non mais quelles moeurs barnumesques à la fin! : professionnalisation à outrance, mandats à vie, querelles byzantines, pensions sans cesse plus dodues, cumuls insensés, cooptations en coulisse, coalitions contre nature, béniouiouisme confondant face aux normes qu'entend imposer le négoce international ... Avec tout le respect que nous devons à celles et ceux qui s'engagent pour, paraît-il... "gouverner la société", il y a de quoi faire très vite et surtout très fort. Sinon ? C'est bien simple : leur orgueil et leurs égoïsmes de caste finiront tôt ou tard par les étouffer. La remontée en force des extrêmes les plus simplistes, les plus grossières et les plus brutales devraient leur servir de puissant stimulant à la réforme de leurs us, coutumes et prébendes. C'est autrement plus important que les babioles et amusettes avec lesquelles ils tentent de nous enfumer aujourd'hui.

En savoir plus sur:

Nos partenaires