Visart de Bocarmé au cabinet Milquet : vraiment aucun souci ?

02/01/12 à 08:07 - Mise à jour à 08:07

Source: Le Vif

L'arrivée du procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé, au cabinet de la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) continue de soulever des questions, si l'on en croit le quotidien La Dernière Heure dans son édition de lundi.

Visart de Bocarmé au cabinet Milquet : vraiment aucun souci ?

© Image Globe

Lundi dernier, la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet avait affirmé que cette arrivée dans son département constituait un atout en regard de l'expérience de l'intéressé et ne posait "aucun souci".

Elle avait ajouté que la recommandation du Conseil supérieur de la Justice préconisant une modification du code judiciaire pour interdire le détachement de membres du ministère public auprès des cabinets ministériels ou de départements autres que ceux de la Justice n'avait été traduite dans aucun cadre légal.

Selon La Dernière Heure, le Conseil Supérieur de la Justice a rendu par ailleurs en mai 2009 un avis cinglant pour Cédric Visart de Bocarmé, dans une affaire datant du temps où il était procureur du Roi de Namur.

Le CSJ avait estimé que celui-ci avait réservé un traitement de faveur à l'égard de feu l'avocat Paul Maudoux, poursuivi dans une affaire de dossier de feux et de détournement dans une curatelle. Cédric Visart de Bocarmé avait opté pour le non lieu, estimant que la fraude était prescrite.

Selon La Dernière Heure, cela pourrait poser un problème si Cédric Visart de Bocarmé était amené à remplacer la ministre de l'Intérieur au sein du Comité ministériel du renseignement et de la sécurité.

Il devrait solliciter une dispense d'habilitation de sécurité auprès de l'autorité nationale de sécurité et ne serait pas sûr de l'obtenir en raison de ce qui précède.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires