Virus Zika - L'OMS étudie l'impact potentiel des JO de Rio sur la propagation du virus Zika

04/06/16 à 10:15 - Mise à jour à 10:15

Source: Belga

(Belga) L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a chargé ses experts d'évaluer l'impact que pourrait avoir la tenue des Jeux Olympiques de Rio sur la propagation du virus Zika, selon une lettre de sa directrice générale rendue publique vendredi.

Virus Zika - L'OMS étudie l'impact potentiel des JO de Rio sur la propagation du virus Zika

Virus Zika - L'OMS étudie l'impact potentiel des JO de Rio sur la propagation du virus Zika © BELGA

Des équipes d'épidémiologistes de l'OMS se sont rendues au Brésil quatre fois "pour rassembler des données de première main sur la situation actuelle et évaluer le niveau de risque encouru par le grand nombre d'athlètes et de spectateurs attendus aux Jeux Olympiques d'été", écrit la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, dans une lettre datée du 1er juin. Elle répondait à une sénatrice américaine, Jeanne Shaheen, qui avait demandé à ce qu'on évalue les risques liés à la tenue du 5 au 21 août des JO au Brésil, pays le plus touché au monde par le virus Zika, avec environ un million et demi de personnes contaminées depuis 2015. La sénatrice a mis la réponse de la directrice générale de l'OMS en ligne, sur son site, vendredi. "Etant donné l'inquiétude internationale actuelle, j'ai décidé de demander à des membres du Comité d'urgence sur le Zika d'étudier les risques liés à la tenue des Jeux Olympiques d'été telle qu'elle est pour l'instant programmée", précise Margaret Chan. Les experts de l'OMS doivent se réunir "sous peu", selon la directrice générale qui a promis de communiquer leurs recommandations "immédiatement". Leur dernière mission a été organisée lors de la première quinzaine de mai. L'OMS avait rejeté l'appel au report des JO de Rio lancé le 27 mai par 150 scientifiques, estimant qu'en l'état, "une annulation ou un changement du lieu des Jeux Olympiques ne changerait pas de manière significative la propagation internationale du virus Zika". Le virus Zika est associé en Amérique latine à une explosion de microcéphalies, une malformation grave et irréversible se caractérisant par une taille anormalement petite du crâne, ainsi qu'à des maladies neurologiques chez les adultes, dont le syndrome de Guillain-Barré. Une soixantaine de pays sont touchés dans le monde. (Belga)

Nos partenaires