Vingt-quatre arrestations dans une affaire de fraude fiscale à Rome

04/07/16 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Belga

(Belga) La police italienne a annoncé lundi avoir arrêté 24 personnes, dont un parlementaire, dans le cadre d'une enquête sur une fraude fiscale et sur la corruption à Rome.

Douze des personnes arrêtées ont été placées en détention, les autres ont été assignés à résidence et cinq autres personnes visées par l'enquête ont été interdites d'exercer leur profession, a expliqué la police financière (GDF) dans un communiqué. En outre, des biens d'une valeur de 1,2 million d'euros ont été saisis (comptes bancaires, biens immobiliers et actions), a ajouté la GDF, qui ne donne pas l'identité du parlementaire impliqué, se bornant à déclarer qu'il est avocat, ce qui est le cas de nombre d'élus italiens. Selon le quotidien de la capitale, Il Messaggero, il s'agit d'un parlementaire du Nouveau centre droit (NCD), le petit parti allié du Parti démocrate (PD) au sein du gouvernement de Matteo Renzi. Les personnages principaux de l'affaire sont un expert financier et comptable romain et un intermédiaire d'origine calabraise qui avait ses entrées dans le monde de la politique et des affaires des sociétés publiques. Au long de plusieurs années ils ont réussi, avec la complicité, entre autres, de deux employés de l'agence du fisc, arrêtés eux aussi, à émettre des fausses factures pour un montant d'environ 10 millions d'euros, ce qui leur a permis de frauder le fisc et de constituer une caisse noire. (Belga)

Nos partenaires