Vingt mandataires Vlaams Belang rejoignent la N-VA

23/02/12 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Source: Le Vif

Freya Van den Bossche (sp.a) s'inquiéte du nombre de mandataires du Vlaams Belang passés dans les rangs de la N-VA.

Vingt mandataires Vlaams Belang rejoignent la N-VA

© Image Globe

La ministre socialiste flamande, dont le parti est dans la majorité régionale avec la N-VA et le CD&V, a entamé mercredi un débat sur Twitter avec le député fédéral N-VA Peter Dedecker. "On peut tourner ça comme on veut, mais 20 (mandataires) Vlaams Belang (passés dans les rangs de la N-VA), ça fait beaucoup de VB", avait écrit Mme Van den Bossche, après que M. Dedecker eut relativisé ce chiffre.

Et la ministre flamande de renchérir jeudi sur les ondes de la VRT radio : "lorsque 20 mandataires passent d'un parti à l'autre pour y recevoir une place importante - la plupart du temps parmi les trois premiers (de la liste aux communales, ndlr), ce n'est pas sans importance ! ", a-t-elle dit, s'interrogeant sur l'influence que ces transfuges auront sur la N-VA.

Au parti socialiste flamand, l'arrivée ces dernières années de mandataires Groen et Volksunie "a rendu à juste titre mon parti plus vert et plus flamand", a fait remarquer Freya Van den Bossche.

"De quoi se mêle-t-elle", lui a répondu Bart De Wever dans la presse. Il assure que le profil des candidats est examiné "avec le plus grand soin" et que "les extrémistes de droite n'ont aucune chance chez nous". Le vice-président de la N-VA, Ben Weyts, s'est voulu rassembleur, la N-VA ne souhaitant pas selon lui diviser la société "entre bonnes et mauvaises personnes".

Sur Twitter, le chef de file du VB, Filip Dewinter, n'a pas manqué de se gausser de l'attitude de la N-VA.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires