Vilvorde engage un fonctionnaire en prévention de la radicalisation

10/09/13 à 06:20 - Mise à jour à 06:20

Source: Le Vif

Le collège des bourgmestre et échevins de Vilvorde a décidé de suivre l'exemple de la commune de Malines et de recruter une personne responsable de la coordination des mesures prises pour éviter la radicalisation, a indiqué le bourgmestre Hans Bonte (sp.a) lors du conseil communal.

Vilvorde engage un fonctionnaire en prévention de la radicalisation

© Belga

Vilvorde utilisera les 50.000 euros de subsides accordés par le SPF Intérieur pour dissuader des jeunes de partir combattre en Syrie. Hans Bonte estime qu'environ 30 personnes originaires de Vilvorde sont parties en Syrie. Pour 20 d'entre elles, des éléments prouvent qu'elles sont ou ont été impliquées dans les combats. Deux sont des mineurs d'âge. Cet été, deux personnes, et peut-être huit autres, sont parties vers la Syrie.

Six personnes sont entre-temps rentrées en Belgique. Trois d'entre elles ont été placées en détention préventive, une personne est hospitalisée, une autre est décédée et la sixième est rentrée chez elle car elle n'a pas participé aux combats.

En savoir plus sur:

Nos partenaires