Vierge de Jalhay et vol MH370 : quand l'attrait du paranormal rassemble les foules

20/03/14 à 14:49 - Mise à jour à 14:48

Source: Le Vif

La ferveur autour de la Vierge de Jalhay qui s'illumine dans le noir, attirant des centaines d'admirateurs, revêt certains points communs avec l'intérêt suscité par la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines. Eclairage avec Vassilis Saroglou, responsable du Centre de psychologie de la religion de l'UCL et professeur à la Faculté de psychologie.

Vierge de Jalhay et vol MH370 : quand l'attrait du paranormal rassemble les foules

© BELGA Image

Comment expliquez-vous la ferveur populaire face à cette réplique de la Vierge de Banneux qui s'illumine soudainement dans le noir?

"Il y a premièrement une grande curiosité pour tout ce qui sort du commun. Deuxièmement, la nature humaine est attirée par le paranormal, cela ne se limite pas au cas de cette Vierge qui s'illumine, on remarque, par exemple, en Belgique, un très grand intérêt pour les extraterrestres ou les OVNI, 40% de la population croit aussi en l'astrologie. Il y a une fascination générale pour les phénomènes paranormaux et tout ce qui touche au surnaturel et au merveilleux dans un monde de plus en plus rationaliste où tout doit s'expliquer. Ces faits inexpliqués permettent à certaines personnes de se réfugier dans un monde rassurant et magique, proche de celui de leur enfance, comme lorsqu'elles croyaient à Saint Nicolas. Une autre explication est l'adoration de la Vierge, qui est une tradition très populaire en Belgique. Enfin, pour les personnes qui ont des problèmes de santé, on remarque l'envie de trouver dans la figure bienveillante et protectrice de la Vierge un espoir de guérison, de réconfort."

Comment définissez-vous la notion de miracle ?

"Dans le cas d'une guérison, il n'y a jamais de miracle à proprement parler, tout phénomène a une explication "naturelle", ou risque de l'avoir un jour même s'il ne l'a pas encore. Le miracle n'est pas quelque chose qui arrive de l'extérieur, c'est ce que les gens sont prêts à croire. La "guérison miraculeuse" dont parlent certains croyants relève souvent du domaine de la psychosomatique, de l'autosuggestion, ces personnes vivent une transformation interne qui améliore de manière spectaculaire leur vie, ce qui est déjà très positif en soi."

Quel serait le profil des personnes qui se sont déplacées à Jalhay pour admirer la Vierge ?

"Je n'ai pas étudié ce fait en particulier. De manière générale, des études sur les croyances religieuses et les phénomènes paranormaux relèvent que les personnes très croyantes n'apprécient pas le paranormal, il prévaut donc une certaine incompatibilité entre la foi institutionnelle et le paranormal. Ce sont plutôt des personnes dont la religiosité est moins travaillée qui sont attirées par ce genre de phénomènes. Elles ont besoin de se trouver une image rassurante, attachante et positive. Certains personnes plus crédules peuvent ne pas montrer un grand esprit critique en se rendant à Jalhay. D'autres y vont dans une croyance probabiliste, car cela "pourrait être vrai" mais n'y croient pas à 100%. Dans ce groupe, la déception éventuelle sera moins grande si l'expertise de la statuette révèle qu'il ne s'agit en rien d'un signe divin."

Peut-on faire ici un parallèle avec l'engouement que suscite le mystère autour du vol MH370 de la Malaysia Airlines disparu sans traces depuis une dizaine de jours ?

"Les personnes qui sont attirées par le côté ludique et merveilleux de l'extraordinaire sont aussi intéressées par les différentes théories du complot, sur le 11 septembre par exemple ; ces personnes ont comme dénominateur commun le fait de croire que des "forces obscures", "des lieux de contrôle externe", dirigent le monde. Ces individus ressentent psychologiquement certaines difficultés à se sentir maitres d'eux-mêmes. Et dans le cas du Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu mystérieusement, ils se réfugient de la même façon dans des hypothèses qui touchent à l'extra-naturel."

Nos partenaires