Vie féminine réclame davantage de places d'accueil pour personnes handicapées

13/05/13 à 13:44 - Mise à jour à 13:44

Source: Le Vif

Des membres de Vie féminine ont réclamé devant le siège central de l'AWIPH (Agence wallonne pour l'intégration des personnes handicapées) à Charleroi davantage de places d'accueil pour les personnes handicapées. Rejoints par d'autres groupes de défense des intérêts des personnes handicapées, ils ont défilé en soulevant des chaises censées symboliser les places à créer.

Vie féminine réclame davantage de places d'accueil pour personnes handicapées

© Thinkstock

Ce rassemblement s'inscrit dans l'ensemble des actions itinérantes menées depuis mars dernier par Vie Féminine dans le cadre d'un projet intitulé Caravelle des droits. A travers ce dernier, les responsables de l'organisme se sont fixé l'objectif d'alerter sur des droits dont les femmes ne disposeraient qu'inéquitablement. "Disposer de places de qualité pour leurs enfants handicapés participerait à soulager les femmes", a affirmé Hafida Bachir, la présidente de Vie féminine.

Vie Féminine et le GAMP (Groupe d'action qui dénonce le manque de places pour personnes handicapées de grande dépendance), dont des membres étaient également présents lundi matin, réclament trois types de places: celles de jour et d'hébergement pour les personnes handicapées mais également celles dites de répit pour les proches des personnes handicapées. Pour l'heure, selon les responsables de Vie féminine, un moratoire existe au niveau de la Wallonie, qui empêche de nouvelles places de se créer malgré des besoins importants.

La prise en charge des personnes handicapées doit devenir une responsabilité collective de la société, a affirmé Hafida Bachir.

Nos partenaires