Victoire de Donald Trump - Trump affirme que les Etats-Unis doivent "accroître" leur capacité nucléaire

22/12/16 à 20:28 - Mise à jour à 20:29

Source: Belga

(Belga) Donald Trump a estimé jeudi que les Etats-Unis devaient renforcer et accroître leur capacité en matière d'armement nucléaire tant que le "monde n'aura pas retrouvé la raison" dans ce domaine.

Le président élu des Etats-Unis a seulement publié un tweet sur cette question sans détailler sa pensée. "Les Etats-Unis doivent grandement renforcer et accroître leur capacité nucléaire tant que le monde n'aura pas retrouvé la raison dans le domaine des armes nucléaires", a-t-il dit sur le réseau social Twitter, son moyen de communication privilégié. Ce bref commentaire contraste avec les positions exprimées par le président sortant Barack Obama qui, dans un célèbre discours prononcé à Prague en 2009, avait appelé à un monde sans armes nucléaires. Donald Trump, qui passe la fin de l'année dans un de ses clubs de luxe en Floride, y a rencontré mercredi un groupe de responsables militaires, dont le responsable du programme de missiles américain, le vice-amiral James Syring. Les discussions ont porté sur la possibilité de réduire les coûts de certains programmes de défense. Les Etats-Unis disposent actuellement d'un arsenal de 7.000 têtes nucléaires, juste derrière la Russie qui en possède quelques centaines de plus. Le Pentagone entend moderniser les trois volets de la triade de l'arsenal nucléaire américain: missiles intercontinentaux, sous-marins et bombardiers stratégiques. Les experts estiment le coût de cette opération à 1.000 milliards de dollars sur 30 ans. Au cours de sa campagne présidentielle, Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, n'avait pas été précis sur ses priorités en matière de modernisation de l'arsenal nucléaire. Plus tôt dans la journée de jeudi, le président russe Vladimir Poutine a lui ordonné le renforcement en 2017 de la force de frappe nucléaire de son pays, afin de la rendre capable de percer tout bouclier antimissile, comme celui que Washington entend déployer en Europe orientale. (Belga)

Nos partenaires