Victoire de Donald Trump - Les défenseurs de la nature doivent redoubler d'efforts, prévient Jane Goodall

11/11/16 à 05:22 - Mise à jour à 05:24

Source: Belga

(Belga) L'élection surprise de Donald Trump à la Maison blanche implique pour les défenseurs de l'environnement de travailler "encore plus dur", a exhorté jeudi la primatologue britannique Jane Goodall.

Victoire de Donald Trump - Les défenseurs de la nature doivent redoubler d'efforts, prévient Jane Goodall

Victoire de Donald Trump - Les défenseurs de la nature doivent redoubler d'efforts, prévient Jane Goodall © BELGA

Le président élu des Etats-Unis est de longue date une source d'inquiétude pour les écologistes. Pendant sa campagne, le milliardaire avait annoncé son intention d'"annuler" le traité de Paris sur le climat, expliquant qu'il n'en était "pas un grand fan", et qualifié le réchauffement climatique de "canular total". "Dire comme Donald Trump que le changement climatique n'existe pas est effrayant", a déclaré jeudi soir à l'AFP à Hong Kong Mme Goodall, connue pour ses décennies de travail sur les chimpanzés en Afrique de l'Est. "Tous ceux qui se sentent concernés ne doivent d'une part jamais renoncer et, d'autre part, travailler encore plus dur", a ajouté la chercheuse de 82 ans, qui a dédié sa vie à l'étude des singes. "Que va-t-il advenir de tous les progrès que nous avons faits aux Etats-Unis? Je ne sais pas", a-t-elle poursuivi. Mme Goodall se trouvait dans l'ex-colonie britannique pour la promotion du programme Roots & Shoots ("Racines et pousses") qu'elle avait lancé en 1991 pour sensibiliser les jeunes à la défense de l'environnement. Cette experte mondiale des chimpanzés fut la première à vivre aux côtés des primates, dans le parc tanzanien de Gombe. Elle fut aussi la première à donner des noms, plutôt que des numéros, aux primates qu'elle étudiait et elle montra qu'ils étaient capables d'utiliser des outils, une démarche que l'on a longtemps cru réservée uniquement à l'homme. (Belga)

Nos partenaires