Vexée, Freya Van den Bossche pique une crise au parlement flamand

01/07/10 à 12:52 - Mise à jour à 12:52

Source: Le Vif

La ministre flamande Freya Van den Bossche (sp.a) s'est fortement fâchée jeudi en commission du parlement flamand avec la parlementaire Veerle Heeren (CD&V), qui lui reprochait de ne pas répondre elle-même à ses questions alors qu'elle serait capable de donner des interviews à la télévision.

Vexée, Freya Van den Bossche pique une crise au parlement flamand

© Belga

Freya Van den Bossche souffre de problèmes de gorge et de voix. C'est donc un collaborateur qui lit ses réponses à sa place en commission. Mais jeudi, quand la parlementaire Veerle Heeren a suggéré que la ministre utilisait toutefois bien sa voix pour une interview avec TV Limburg, Freya Van den Bossche a réagi de manière particulièrement vive.

"Je n'accepte pas ces insinuations. Le médecin voulait vraiment me donner trois semaines de congé de maladie avec interdiction de parler mais j'ai dit que c'était difficile avec mon travail. Le but est que j'épargne ma voix sinon cela peut être nocif pour mes cordes vocales. Je prends des médicaments forts mais ils ne font pas effet. Insinuer que je veux utiliser ma voix pour répondre aux interviews télévisées et non pas pour répondre au parlement est totalement déplacé. Je vais vous fournir, ainsi qu'au parlement, la note de mon médecin", a déclaré la ministre.

"Vous feriez mieux d'épargner votre voix", a essayé de calmer Veerle Heeren. Mais son conseil n'a pas été suivi. "Je vais moi-même répondre aux questions. Si c'est comme ça, je prendrai, à partir de demain, trois semaines de congé de maladie", a répondu la ministre, vexée.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires