Verviers: un professeur d'allemand, condamné pour négationnisme, fait appel

07/01/16 à 14:43 - Mise à jour à 14:43

Source: Belga

(Belga) Un professeur d'allemand, enseignant à l'Athénée de Spa et à celui de Malmedy et condamné le 7 décembre 2015 à un mois de prison et 900 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Verviers pour négationnisme, a fait appel de sa condamnation, a-t-on appris de source judiciaire. Un appel par ailleurs suivi par le Parquet de Liège.

En mai 2013, un professeur de morale avait déposé plainte contre un de ses collègues, professeur d'allemand en 5e et 6e secondaire, qui selon les dires des élèves, niait l'existence du génocide juif lors de la seconde guerre mondiale et se montrait également favorable aux thèses nazies. L'enquête, reposant sur les témoignages d'élèves, avait fait apparaitre que, selon leur professeur, les camps de concentration n'étaient qu'invention des alliés pour salir l'Allemagne. Il niait le génocide et désignait les Juifs comme responsables du déclenchement de la guerre 40-45. Interrogé par les enquêteurs, le professeur d'allemand avait nié les accusations formulées et avançait qu'il cherchait avant tout à développer l'esprit critique de ses élèves. Il avait aussi déclaré ne jamais avoir abordé la question du génocide en classe. A la suite de la plainte du professeur de morale, l'enseignant avait été directement suspendu avant d'être exclu du cadre de la communauté française. Cette dernière avait ensuite déposé plainte devant la justice, plainte à laquelle le Centre pour l'Égalité des Chances s'était joint. Le dossier sera prochainement réexaminé par la Cour d'Appel de Liège. (Belga)

Nos partenaires