Pascal De Sutter
Pascal De Sutter
Psychologue politique à l'UCL
Opinion

07/02/16 à 10:27 - Mise à jour à 10:26

Vers une alternative démocratique à la particratie

Les partis ont désormais pour unique mission d'accéder au pouvoir et de s'y maintenir le plus longtemps possible. Influencés par divers lobbies de plus en plus puissants, tous les partis finissent par renier leurs valeurs. Or, il existe des alternatives démocratiques à la particratie.

Les tergiversations sur l'avenir du nucléaire ou la gestion pitoyable de la crise migratoire sont deux symboles marquants de l'inefficacité du système politique actuel. Sur des sujets aussi importants, il aurait fallu faire des choix courageux avec une vision à long terme. Or, nos politiques ne voient généralement pas plus loin que la prochaine échéance électorale. Cela bloque tout début d'action politique ambitieuse. Certes, bien des personnalités politiques souhaitent sincèrement "faire bouger les choses". Mais tous ceux que j'ai rencontrés avouent (en privé) ne pas pouvoir agir à cause de leur parti. Ceux qui s'écartent de la doctrine dominante sont discrédités et écartés.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires