Vers un meilleur accompagnement des détenus en Fédération Wallonie-Bruxelles

21/06/16 à 10:42 - Mise à jour à 10:42

Source: Rtbf

Plusieurs ministres se sont réunis lundi autour du ministre des Maisons de Justice à la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rachid Madrane (PS). Au menu: l'accompagnement des détenus à l'intérieur des prisons bruxelloises et wallonnes.

Vers un meilleur accompagnement des détenus en Fédération Wallonie-Bruxelles

© Image Globe

Concrètement, l'accompagnement des détenus comprend : le droit à l'éducation, à la formation, à la santé, ainsi qu'aux activités sportives et culturelles au sein des prisons. Cela pose problème, car ces différents domaines sont gérés par des ministres différents. Les ministres se sont donc réunis ce lundi pour "être plus cohérents et de mettre les moyens en commun", indique Rachid Madrane à la RTBF.

Les ministres sont sortis de la conférence interministérielle avec une poignée de mesures: renfort financier pour les associations en éducation permanente et alphabétisation, permission aux moniteurs sportifs de l'ADEPS d'encadrer des activités au sein des prisons ou de prêter du matériel sportif, et développement de projets pilotes de formation à distance. En Wallonie, il est prévu de tripler les heures de formation pour les détenus en prison, poursuit la RTBF.

Les associations qui collaborent avec les prisons n'ont pas encore réagi à l'annonce de ces mesures, mais le manque de moyens pour l'accompagnement des détenus en Belgique avait déjà été pointé du doigt par certaines d'entre elles, en attente d'un " vrai changement de cap."

Concernant le financement de ces mesures, chaque ministère puisera dans son enveloppe budgétaire. "Nous n'allons pas compenser les carences du fédéral. Mais à côté de ce que doit faire le fédéral, on vient avec une aide en plus au profit des détenus", a conclu Rachid Madrane.

En savoir plus sur:

Nos partenaires