Ventes d'armes à l'Arabie saoudite - Le gouvernement wallon se conformera à l'attitude des autorités UE

25/02/16 à 17:29 - Mise à jour à 17:29

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement wallon attend de voir si les autorités européennes suivront la résolution du Parlement européen qui a réclamé jeudi un embargo sur les ventes d'armes à destination de l'Arabie saoudite, a indiqué le ministre-président wallon Paul Magnette, par la voix de son porte-parole.

"Si les autorités européennes décident d'un embargo, la Wallonie s'y conformera", a assuré le cabinet Magnette, interrogé par l'agence Belga. L'Arabie saoudite est le premier client du secteur wallon des armes, si l'on considère les ventes directes et indirectes vers ce pays du Golfe. Dans une résolution adoptée à une large majorité lors d'une séance plénière à Bruxelles, les eurodéputés ont demandé à la Haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini, de "lancer une initiative visant à imposer un embargo sur les armes de l'UE contre l'Arabie saoudite". Ils condamnent "les frappes aériennes de la coalition menée par l'Arabie et le blocus naval qu'elle a imposé au Yémen, qui ont conduit à des milliers de morts, et ont encore déstabilisé davantage" le pays. "La résolution s'adresse aux autorités européennes", fait-on observer au cabinet Magnette. "En attendant qu'elles se prononcent sur un embargo, nous continuerons à suivre strictement les législations wallonne, belge et européenne, sachant que la législation wallonne est l'une des plus contraignantes". (Belga)

Nos partenaires