Vent de révolte à la N-VA: Bart De Wever intervient

17/09/16 à 09:10 - Mise à jour à 17:38

Source: Belga

La N-VA ne mettra pas le communautaire au frigo lors des élections fédérales de 2019, a indiqué ce samedi son président Bart De Wever à VRT Nieuws, après qu'Hendrik Vuye et Veerle Wouters, les experts en matières communautaires de la N-VA, aient menacé de quitter le parti.

Vent de révolte à la N-VA: Bart De Wever intervient

Bart De Wever © BELGAIMAGE

Hendrik Vuye et Veerle Wouters, les experts en matières communautaires de la N-VA, ont menacé ce samedi dans la presse de quitter le parti si aucune réforme de l'Etat n'est revendiquée à l'occasion des élections de 2019, ajoutant qu'une rébellion gronde au sein du noyau dur flamingant du parti.

"Pour nous, il est tout simplement inconcevable que la N-VA se présente en 2019 sans ambition communautaire. Nous ne pourrions nous aligner sur cette position. Ce sera sans nous", soulignent les deux députés fédéraux. "Nous sommes convaincus qu'une grosse partie de nos partisans en feront de même. Lorsque la N-VA s'est engagée au sein du gouvernement Michel en 2014, beaucoup de membres du parti se sont dits: 'C'est bon pour cinq ans, mais pas plus longtemps.'"

Le président des nationalistes, Bart De Wever, avait laissé entendre cette semaine qu'une nouvelle réforme de l'Etat n'est pas une priorité pour 2019 et qu'il serait satisfait de poursuivre pour une législature supplémentaire avec la majorité actuelle.

"Ce pays a besoin du confédéralisme"

Dans l'après-midi, le bourgmestre d'Anvers a réagi. "Si l'électeur décide de m'aider et que nous trouvons des partenaires pour le faire, nous ferons une nouvelle étape vers le confédéralisme", a-t-il précisé. "Nous connaîtrons les circonstances en 2019."

"Nous sommes convaincus que ce pays a besoin du confédéralisme", a-t-il ajouté. "La Flandre doit pouvoir mener une politique socio-économique de centre droit, mais aussi dans le domaine de l'immigration et de la sécurité. Il ne fait aucun doute que ce ne sera possible qu'en se séparant d'une Wallonie qui se déplace vers la gauche."

Bart De Wever a également critiqué les déclarations de Hendrik Vuye et Veerle Wouters, regrettant que le débat ne soit pas mené à l'intérieur du parti. "On ne mène pas les discussions internes dans les médias. Cela doit cesser. Je n'ai apparemment pas été assez clair."

Nos partenaires