Venezuela/référendum: le gouvernement demande l'interdiction de la coalition d'opposition

27/07/16 à 02:40 - Mise à jour à 02:40

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement vénézuélien a demandé mardi à la commission électorale que la coalition d'opposition MUD (centre-droit), qu'il accuse de fraude dans la collecte de signatures pour un référendum révocatoire contre le président Nicolas Maduro, soit considérée illégale.

"Nous sommes venus demander l'annulation de l'enregistrement du parti politique appelé Table de l'unité démocratique (MUD), pour avoir participé à la plus grande fraude électorale qu'ait connue l'histoire du pays", a annoncé à la presse le dirigeant chaviste Jorge Rodríguez, délégué par M. Maduro pour surveiller le processus qui devrait mener au référendum révocatoire. Le porte-parole a remis la demande à la présidente du Conseil national électoral (CNE), Tibisay Lucena, avançant que le parti MUD avait inclus des milliers de signatures de personnes décédées, de mineurs et des détenus dans sa demande de référendum contre le président. "Cela préfigure, sans aucun doute, une fraude gravissime", a assuré Jorge Rodríguez, en soulignant que l'organisme électoral avait lui-même décelé ces fraudes au cours du processus de vérification des signatures. Le porte-parole gouvernemental a signalé que le processus d'annulation des autorisations est "dégagé". "Désormais, le CNE doit faire appel à sa commission juridique pour collecter tous les faits dont ils ont déjà connaissance (...) Ensuite, le directoire du CNE examinera la demande que nous avons déposée", a-t-il déclaré. (Belga)

Nos partenaires