Venezuela : Maduro appelle son camp à se rebeller s'il est révoqué

02/05/16 à 02:48 - Mise à jour à 02:48

Source: Belga

(Belga) Le président vénézuélien Nicolas Maduro a appelé dimanche ses partisans à entrer en "rébellion", mais de manière "pacifique", si le référendum révocatoire promu par l'opposition est couronné de succès.

"Si un jour l'oligarchie faisait quelque chose contre moi et réussissait à prendre ce palais (présidentiel, ndlr), d'une manière ou d'une autre, je vous ordonne de vous déclarer en rébellion et de décréter une grève générale indéfinie, jusqu'à obtenir la victoire face à l'oligarchie", a-t-il déclaré devant des milliers de manifestants réunis à l'occasion de la fête internationale des travailleurs. Le président socialiste a plaidé pour "une rébellion populaire avec la Constitution à la main". L'opposition a affirmé dimanche avoir réuni 2,5 millions de signatures en faveur d'un référendum révocatoire contre Nicolas Maduro, qu'elle espère organiser dès fin novembre, même si de nombreuses étapes institutionnelles restent à franchir. Le référendum révocatoire n'a été utilisé qu'une seule fois dans l'histoire du pays, contre l'ex-président Hugo Chavez (1999-2013) en 2004 : il s'était soldé par un échec. Cette fois, il pourrait bénéficier du climat de grogne sociale croissante, illustrée par les émeutes et pillages de ces derniers jours à Maracaibo (nord-ouest), deuxième ville du pays. "Le référendum est une option, pas une obligation", a clamé le président Maduro. "La seule obligation, c'est l'élection présidentielle et ce sera en 2018, décembre 2018", à l'issue du mandat de six ans, a souligné M. Maduro, dont 68% des habitants souhaitent le départ selon un récent sondage. (Belga)

Nos partenaires