Venezuela: les deux chefs de l'opposition arrêtés car ils cherchaient à s'enfuir

01/08/17 à 16:52 - Mise à jour à 16:55

Source: Belga

(Belga) Les deux chefs de l'opposition vénézuélienne Leopoldo Lopez et Antonio Ledezma, qui étaient tous deux assignés à résidence, ont été arrêtés car ils cherchaient à s'enfuir et à cause de leurs déclarations politiques, a annoncé mardi la Cour suprême.

"Nous avons reçu des information des services de renseignement qui faisaient état d'un plan d'évasion", a indiqué la Cour suprême dans un communiqué où il est également précisé que les deux opposants n'ont pas respecté leurs "conditions de détention" à domicile interdisant tout "prosélytisme politique" pour l'un et toute "déclaration à un quelconque média" pour l'autre. Leopoldo Lopez, assigné à résidence à son domicile depuis sa sortie de prison le 8 juillet après trois ans et cinq mois derrière les barreaux, et Antonio Ledezma, en résidence surveillée depuis avril 2015, sont deux chefs emblématiques de l'opposition vénézuélienne. Ils avaient appelé la semaine dernière à ne pas participer au scrutin qui a élu dimanche dernier une Assemblée constituante voulue par M. Maduro, une élection marquée par des violences qui ont fait dix morts. M. Lopez avait été condamné en 2014 à 14 ans de prison pour son rôle dans une vague de manifestations qui avaient fait 43 morts. M. Ledezma, maire de Caracas, avait été accusé de corruption et d'association de malfaiteurs. Plus de 120 personnes au total ont été tuées en quatre mois de manifestations anti-Maduro. Selon l'ONG Foro Penal, le Venezuela compte quelque 490 "prisonniers politiques". La coalition de l'opposition Table de l'unité démocratique (MUD) a appelé à une nouvelle manifestation mercredi à Caracas afin de dénoncer "l'illégitimité" de la nouvelle Assemblée. (Belga)

Nos partenaires