Venezuela: le groupe de Lima demande la suspension de la présidentielle

15/05/18 à 04:43 - Mise à jour à 04:45

Source: Belga

(Belga) Le groupe de Lima, une alliance de 14 pays d'Amérique et des Caraïbes, qui dénonce la radicalisation du gouvernement de Caracas, a exigé lundi la suspension de l'élection présidentielle prévue dimanche au Venezuela.

Ce groupe de pays lance "un dernier appel au gouvernement vénézuélien afin qu'il suspende les élections du 20 mai", a déclaré le ministre mexicain des Affaires étrangères Luis Videgaray, à l'issue d'une rencontre de représentants du Groupe de Lima au sujet de la crise politique et économique au Venezuela. Lors de sa conférence de presse, M. Idegaray a dénoncé le fait que le scrutin présidentiel de dimanche - pour lequel le président sortant Nicolas Maduro est le grand favori - est organisé "sans la participation de tous les acteurs politiques vénézuéliens, sans observation internationale indépendante et sans les garanties nécessaires pour un processus libre, transparent et démocratique". Le groupe de Lima - qui comprend notamment le Canada, le Chili, le Pérou et le Brésil - s'était constitué en août 2017 pour exhorter le gouvernement de Nicolas Maduro à mettre en oeuvre des réformes démocratiques, libérer les prisonniers politiques et autoriser les organisations étrangères à fournir de l'aide aux Vénézuéliens. Lors du récent Sommet des Amériques, mi-avril, les Etats-Unis et les pays du Groupe de Lima avaient averti Nicolas Maduro que l'élection présidentielle serait considérée illégitime si l'opposition ne pouvait pas y participer. (Belga)

Nos partenaires