Venezuela: l'opposition refuse de reprendre le dialogue avec le gouvernement

11/01/17 à 22:19 - Mise à jour à 22:21

Source: Belga

(Belga) L'opposition vénézuélienne a rejeté mercredi une reprise du dialogue avec le gouvernement du président socialiste Nicolas Maduro, après avoir gelé les discussions en décembre.

"Le dialogue ne peut pas être conçu comme une farce, une façon de faire perdre du temps au pays", a déclaré Jesus Torrealba, un des dirigeants de la coalition d'opposition de la MUD (Table pour l'unité démocratique, centre droit), lors de son émission radio. En décembre, la MUD avait gelé ces négociations, organisées sous les auspices du Vatican, exigeant la libération d'opposants et des élections anticipées. La prochaine présidentielle est prévue en décembre 2018. Un nouveau rendez-vous avait alors été fixé par le gouvernement au 13 janvier. Mais le fossé semble s'être creusé depuis entre les deux camps. Le Parlement vénézuélien, contrôlé par l'opposition, a condamné lundi l'action du président Maduro, dauphin de l'ancien président Hugo Chavez (1999-2013), pour "manquement aux devoirs" de sa fonction, lui attribuant la responsabilité de la "crise sans précédent" qui secoue le pays. Ce vote, au cours d'une session agitée, reste toutefois symbolique car il a de fortes chances d'être invalidé par la Cour suprême vénézuélienne (TSJ), accusée par l'opposition d'être aux ordres du gouvernement. Les députés du camp présidentiel ont déposé mardi un recours devant la justice pour annuler le vote du Parlement. Par ailleurs, Jorge Rodriguez, le principal délégué du chef de l'Etat, refuse d'évoquer des élections anticipées. "Nous n'avons pas parlé et nous n'allons pas parler (...) d'élection présidentielle anticipée", a déclaré M. Rodriguez. Si l'opposition refuse de reprendre le dialogue avec le gouvernement, elle s'est dite en revanche prête à rencontrer l'émissaire du pape, monseigneur Claudio Maria Celli, attendu vendredi à Caracas. (Belga)

Nos partenaires