Venezuela: l'opposition appelle à une grève générale de 24 heures jeudi

17/07/17 à 22:51 - Mise à jour à 22:52

Source: Belga

(Belga) L'opposition vénézuélienne a appelé lundi à une grève générale de 24 heures ce jeudi, au lendemain du vote massif de 7,2 millions de personnes lors d'une consultation symbolique contre le projet du président Nicolas Maduro de refonder la Constitution.

"Nous appelons tout le pays ce jeudi à une grève générale massive et sans violence de 24 heures afin d'exercer une pression (sur le gouvernement) et de se préparer à l'escalade définitive de la semaine prochaine", a déclaré lors d'une conférence de presse l'opposant Freddy Guevara, vice-président du Parlement, au lendemain de cette consultation légalement non contraignante. Selon l'opposition, près de 7,2 millions de Vénézuéliens, sur 19 millions d'électeurs potentiels, ont participé à la consultation et 98,3% d'entre eux ont rejeté dimanche le projet présidentiel de convoquer une Assemblée constituante. Le scrutin a été endeuillé par la mort d'une femme, tuée par des hommes armés à moto devant un bureau de vote dans l'ouest de Caracas. Le Parlement est le seul organe du pouvoir vénézuélien contrôlé par les antichavistes --du nom d'Hugo Chavez, président de 1999 à sa mort en 2013, dont M. Maduro est l'héritier. Et dans le cadre de l'"offensive" de l'opposition contre le chef de l'Etat, les élus comptent nommer vendredi de nouveaux magistrats à la Cour suprême (TSJ), accusée de servir le pouvoir. Les membres de la coalition à l'origine de la consultation de dimanche, la Table de l'Unité démocratique (MUD), vont également signer un accord en vue de la formation d'un futur "gouvernement d'union nationale". En outre, Freddy Guevara a redit que l'opposition était prête à dialoguer, à condition toutefois que le gouvernement renonce à l'élection des 545 membres de la Constituante, prévue le 30 juillet. Après plus de trois mois de manifestations violentes qui ont fait 96 morts dans ce pays en crise, la MUD espère provoquer des élections anticipées avant la fin du mandat de M. Maduro en décembre 2018. Ce dernier assure que la Constituante vise à apporter paix et stabilité économique au pays, mais l'opposition pense qu'elle servira à contourner l'Assemblée nationale. (Belga)

Nos partenaires